Publications du Service canadien des forêts

Arboreal lichens in successional forests on southern Vancouver Island. 1998. Enns, K.A.; Trofymow, J.A.; Goodman, D. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Information Report BC-X-382. 22 p.

Année : 1998

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 5176

La langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFP - Victoria)

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Une étude des variations de l’abondance et de la diversité relatives des lichens corticoles sur de jeunes branches a été effectuée dans des chronoséquences établies dans le sud de l’île de Vancouver par le Service canadien des forêts, plus précisément à quatre endroits dans la sous-zone Maritime très sèche (CWHxm) et à quatre endroits dans la sous-zone Maritime très humide (CWHvm) de la zone biogéoclimatique côtière de la pruche de l’Ouest (CWH). Des échantillonnages ont été menés dans 32 peuplements au total. Il y avait à chaque endroit une chronoséquence de quatre classes d’âge : peuplements vieux (176-435 ans), en régénération (3-9 ans), jeunes (32-43 ans) et mûrs (66-99 ans). Les branches examinées avaient fait l’objet d’échantillonnages dans le cadre d’une étude des éléments nutritifs des feuilles menée aux mêmes endroits. Des branches entières ont été prélevées dans la partie supérieure du houppier de trois arbres de chaque essence dans chaque parcelle. En complément de cet échantillonnage aléatoire, un échantillonnage plus ciblé a été réalisé à un endroit dans la sous-zone CWHxm (Koksilah), où l’on a également prélevé des échantillons de lichens sur de vieilles branches abattues par le vent et sur l’écorce. Les lichens ont été comptés et identifiés jusqu’au niveau de l’espèce. Beaucoup de jeunes branches étaient dépourvues de lichens ou ne portaient que des immigrants récents. Les jeunes branches ou les substrats plus âgés accueillaient davantage d’espèces dans les parcelles aux peuplements mûrs ou vieux que dans les parcelles aux peuplements jeunes ou en régénération. Les branches prélevées dans les peuplements vieux accueillaient des communautés plus riches et à structure plus complexe ainsi que davantage d’espèces de lichens crustacés. On a observé un plus grand nombre d’espèces de lichens sur les branches de sapin de Douglas, essence dominante aux stations sèches, que sur celles des autres conifères, et la flore lichénique était plus riche aux stations sèches de la sous-zone CWHxm qu’aux stations de la sous-zone CWHvm.