Publications du Service canadien des forêts

Methodologies for maintaining the softwood component in boreal mixedwoods. 1996. Sutton, R.F.; Edmonds, R.M. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Great Lakes Forestry Centre, Sault Ste. Marie, Ontario. NODA/NFP Technical Report TR-41. 9 p. (includes: appendix).

Année : 1996

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 9880

La langue : Anglais

Séries : NODA/NFP Document (CFGL - Sault Ste. Marie) *

Disponibilité : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Des épinettes blanches (Picea glauca [Moench] Voss) ont été plantées opérationnellement en mai 1993 dans une station de la forêt mixte boréale du township de Biggs en Ontario. Un plan factoriel en blocs aléatoires à 4 répétitions a été utilisé, avec 3 traitements pour l'établissement des épinettes : établissement de corridors, aménagement de buttes et application d'hexazinone granulaire. Les parcelles (50 ×100 m) ont été subdivisées longitudinalement en plants à racines nues et plants en récipients.

Immédiatement après la plantation et à la fin de chacune des 3 premières saisons de croissance, la performance de 2 400 arbres (100 dans chaque demi-parcelle) a été évaluée. Le rayonnement photosynthétiquement utilisable (RPU) a été mesuré 14 fois à 1 m au-dessus du sol à 360 endroits (60 plants par demi-parcelle) dans le bloc I et 9 fois au niveau de l'extrémité de la pousse apicale des plants survivants aux mêmes endroits. Les taux de survie des plants à racines nues ont été significativement plus faibles (P <0,01) que ceux des plants en récipients dans les parcelles aménagées en corridors et celles traitées à l'hexazinone, ce qui serait attribuable à la faible vigueur des plants à racines nues. L'absence à toutes fins pratiques de mortalité la première année chez les plants en récipients pour tous les traitements indique que les plants n'ont pas été affectés par l'hexazinone granulaire appliqué de la façon décrite. Pendant 3 saisons de croissance, le plus haut taux de survie a été obtenu pour la plantation sur buttes. L'efficacité de l'application d'hexazinone a pu être affectée par l'humidité excessive du sol et l'insuffisance de la dose. L'accroissement en hauteur des plants en récipients a été significativement plus élevé (P < 0,01) que celui des plants à racines nues en 1994, et ce fut le contraire (P < 0,01) en 1995. Les valeurs mesurées pour le RPU étaient généralement plus faibles dans les parcelles traitées à l'hexazinone et plus élevées dans celles plantées sur buttes, mais les différences entre les premières et celles en corridors ont diminué de façon marquée au cours de la troisième saison de croissance.