Publications du Service canadien des forêts

Randomly amplified polymorphic DNA evidence of introgression in two closely related sympatric species of coniferophagous Choristoneura (Lepidoptera: Tortricidae) in Atlantic Canada. 1998. DeVerno, L.L.; Smith, G.A.; Harrison, K.J. Annals of the Entomological Society of America 91: 248-259.

Année : 1998

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 6031

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite)

Sélectionner

Résumé

On a prélevé de l’ADN sur deux échantillons de musée desséchés sélectionnés de Choristoneura fumiferana (Clemens) et de C. pinus Freeman, pour ensuite les analyser au moyen de la technique axée sur le polymorphisme d’ADN amplifié au hasard (RAPD). On a utilisé 17 marqueurs RAPD spécifiques d’espèce pour différencier ces deux espèces de tordeuses étroitement apparentées qui sont semblables sur le plan morphologique. On a relevé plusieurs changements parmi les caractéristiques habituelles c’est-à-dire en ce qui a trait à la forme et à la taille de l’uncus, aux bandes des ailes, à la maculation, et à la coloration de fond. L’analyse de la distribution des marqueurs spécifiques d’espèce dans les échantillons sélectionnés provenant de la région atlantique du Canada, où le deux espèces sont sympatriques et ont des périodes de vol qui se chevauchent à l’occasion, laisse supposer que l’isolement reproductif de ces deux espèces de Choristoneura est incomlet, ce qui permet pour la première fois de constater que l’hybridation de C. fumiferana et de C. pinus s’est produite en pleine nature. On aborde l’importance de ces résultats par rapport à l’hybridation, à l’introgression et au polymorphisme ancestral résiduel.