Publications du Service canadien des forêts

A polydnavirus from the spruce budworm parasitoid, Tranosema rostrale (Ichneumonidae) 1998. Cusson, M.; Lucarotti, C.J.; Stoltz, D.; Krell, P.J.; Doucet, D. Journal of Invertebrate Pathology 72: 50-56.

Année : 1998

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 6028

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

L’épithélium calicinal de la guêpe Campopleginae, Tranosema rostrale, contient des polydnavirus ichnéumonides types quie semblent être associés d’une manière inhabituelle au chorion de l’oeuf. Cette dernière structure comporte de fines excroissances capillaires dont les plus longues sont regroupées autour de la pointe des oeufs. Dans la lumière de l’ovaire, le virus T. rostrale se loge entre ces excroissances et forme une couche particulaire à la surface de l’oeuf. Chez l’hôte, Choristoneura fumiferana, on remarque que les excroissances et les virons qui y sont associés sont tout près des membranes basales des tissus adipeux organiques et musculaires, auxquels les oeufs se rattachent rapidement à la suite de l’introduction dans l’hémcèle hôte. Nous abordons les répercussions de cette association inhabituelle virus-chorion par rapport à la protection immunitaire, à l’introduction du virus dans des tissus particuliers de l’hôte, et à l’évolution des polydnavirus.

Dernière mise à jour :