Publications du Service canadien des forêts

Phosphorus forms and related soil chemistry of Podzolic soils on northern Vancouver Island. I. A comparison of two forest types. 2000. Cade-Menun, B.J.; Berch, S.M.; Preston, C.M; Lavkulich, L.M. Canadian Journal of Forest Research 30: 1714-1725.

Année : 2000

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 5531

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Quand les forêts de cèdre et de pruche (CP) et de pruche et de sapin gracieux (PS) du Nord le l'île de Vancouver sont coupées à blanc et reboisées, la croissance des arbres plantés est souvent pauvre sur les sites CP coupés à blanc mais non sur les sites PS adjacents aussi coupés à blanc. On peut remédier à cette croissance réduite avec une fertilisation azotée (N) et phosphatée (P), ce qui suggère qu'il existe des différences dans le recyclage des nutriments entre les forêts CP et PS. Cette étude avait pour but d'examiner le P du sol dans des forêts CP et PS matures et non coupées. Les résultats indiquent qu'il n'y a pas de différences inhérentes dans la concentration de P du sol entre les forets CP et PS. La diversité des formes de P, telle que révélée par la spectrométrie 31P-NMR, était typique des forêts fraîches, humides et acides avec une forte immobilisation de P. Les diesters phosphates ont été trouvés dans tout le profil de sol, bien qu'en très faible concentration dans les horizons minéraux. Les formes de P et le recyclage étaient stratifiés verticalement du haut vers le bas du profil. La majorité de P dans l'horizon LF était sous des formes organiques typiques de la litière tombant au sol. Dans l'horizon H dont l'humification était plus avancée, les formes de P étaient plus typiques des organismes du sol. Les rapports C/N et C/P éléves dans les horizons LF et H du site CP sont consistants avec une immobilisation microbienne. Dans la partie supérieure de l'horizon Bhf, le P inorganique était d'une manière prédominante non occlus. Le P organique était présent, principalement sous forme de monoesters de phosphate, lesquels étaient probablement adsorbés sur les colloïdes du sol. Dans la partie inférieure de l'horizon Bhf, la majorité du P était occlus dans les sesquioxydes amorphes, avec de faibles niveaux de P organique, principalement sous forme de monoesters de phosphate.