Publications du Service canadien des forêts

Nutrient concentrations and nitrogen mineralization in forest floors of single species conifer plantations in coastal British Columbia. 2000. Prescott, C.E.; Vesterdal, L.; Pratt, J.; Venner, K.H.; de Montigny, L.M.; Trofymow, J.A. Canadian Journal of Forest Research 30: 1341-1352.

Année : 2000

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 5514

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite)

Sélectionner

Résumé

Les auteurs ont examiné dans quelle mesure la concentration des nutriments et les taux de minéralisation de C et N dans la couverture morte sous différentes espèces d'arbres peuvent être prédits à partir des caractéristiques chimiques de la litière de feuilles et de son taux de décomposition. Des plantations monospécifiques de thuya géant (Thuja plicata Donn ex D. Don), de pruche de l'Ouest (Tsuga heterophylla (Raf.) Sarg.), de douglas (Pseudotsuga menziesii (Mirb.) Franco) et d'épinette de Sitka (Picea sitchensis (Bong.) Carr.) ont été étudiées à quatre endroits. La concentration des nutriments dans la couverture morte était peu corrélée avec la concentration des nutriments dans la litière; les relations étaient significatives seulement avec Ca et K. La minéralisation de N était faiblement corrélée avec le rapport C/N de la couverture morte et différait plus entre les sites qu'entre les espèces. Aucun des paramètres chimiques de la litière n'était relié au taux de minéralisation nette. La décomposition était la plus rapide dans la litière de pruche, intermédiaire dans la litière de douglas et la moins rapide dans la litière de thuya. La litière se décomposait aussi plus rapidement avec une couverture morte de pruche qu'avec une couverture morte de thuya. Le taux de minéralisation de N dans la couverture morte n'était pas relié au taux de décomposition de la litière de feuilles. Les différences entre les sites dans le taux de minéralisation de N étaient reliées à la composition de la végétation du sous-bois, particulièrement à la quantité de salal, un arbuste du groupe des éricacées dont la présence était fonction de la position sur la pente. Ces facteurs reliés au site semblent l'emporter sur l'effet de l'espèce d'arbre sur le taux de minéralisation de N.