Publications du Service canadien des forêts

Seedling inoculation distinguishes lodgepole pine families most and least susceptible to gall rust. 2000. White, E.E.; Allen, E.A.; Ying, C.C.; Foord, B.M. Canadian Journal of Forest Research 30: 841-843.

Année : 2000

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 5468

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite)

Sélectionner

Résumé

La résistance du pin lodgepole (Pinus contorta Dougl. ex Loud, var. latifolia Engelm.) à la rouille-tumeur autonome (Endocronartium harknessii (J.P. Moore) Y. Hiratsuka) dans des essais d'infection au champ en cours depuis 21 ans a été comparée aux résultats obtenus suite à l'inoculation de semis de 2 mois. Les semis ont été produits à partir de graines conservées depuis la plantation originelle sur le terrain. Presque tous les semis provenant de familles identifiées comme sensibles sur le terrain ont produit des galles dans les essais d'inoculation : seulement 1 % des semis provenant de ces familles n'ont pas produit de galles. Près de la moitié des semis dans les familles classées comme résistantes dans les essais sur le terrain n'avaient pas produit de galles 13 mois après l'inoculation. Seulement un de ces semis a formé des galles dans les 2 années qui ont suivi. L'inoculation de semis constitue un test précoce simple pour évaluer la résistance de lots de graines de pin lodgepole à la rouille-tumeur autonome et procure un moyen efficace de rejeter au moins les plus sensibles.