Publications du Service canadien des forêts

Long-term response of understory plant species to thinning and fertilization in a Douglas-fir plantation on southern Vancouver Island, British Columbia. 2000. He, F.; Barclay, H.J. Canadian Journal of Forest Research 30: 566-572.

Année : 2000

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 5452

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

La réponse de la végétation de sous-étage après 27 ans suite à des traitements d'éclaircie et de fertilisation azotée a été évaluée dans le cadre d'une expérience sylvicole dans une forêt de douglas (Pseudotsuga menziesii (Mirb.) Franco) âgée de 51 ans et située au lac Shawnigan dans la partie sud de l'île de Vancouver en Colombie-Britannique. Le dispositif expérimental était un dispositif factoriel à deux facteurs avec trois niveaux d'éclaircie et de fertilisation azotée. Les traitements n'ont eu aucun effet significatif sur le nombre d'espèces vasculaires ou non vasculaires. Ceci était vrai également pour la couverture de la majorité des espèces de sous-étage excepté pour la gaulthérie shallon (Gaultheria shallon Pursh.) et l'eurhynchie de l'Oregon (Kindbergia oregana (Sull.) Ochyra). L'éclaircie forte a conduit à une importante couverture de gaulthérie shallon et d'eurhynchie de l'Oregon tandis qu'une fertilisation élevée a entraîné une plus faible couverture de gaulthérie shallon mais n'a pas eu d'effet sur la couverture d'eurhynchie de l'Oregon. Même si l'éclaircie a eu un effet marginal sur la couverture des arbres de la canopée 27 ans après le traitement, la couverture des arbres de la canopée a seulement eu un effet minimal sur la végétation de sous-étage. De la même façon, la végétation de sous-étage n'a pas eu d'effet néfaste sur les arbres de la canopée. Cette étude suggère qu'après 27 ans, l'éclaircie et la fertilisation azotée ont eu peu d'effets sur la végétation de sous-étage que ce soit en termes de richesse en espèces ou de couverture de la végétation. Une façon efficace de conserver la biodiversité consiste à protéger certains types de substrat, comme les troncs d'arbre, les souches et les débris ligneux grossiers. Une éclaircie commerciale a été recommandée pour réduire la durée de la période d'exclusion des tiges dans des forêts de même type.