Publications du Service canadien des forêts

Chondrostereum purpureum as a biological control agent in forest vegetation management. II. Efficacy on Sitka alder and aspen in western Canada. 1999. Harper, G.J.; Comeau, P.G.; Hintz, W.; Wall, R.E.; Prasad, R.P.; Becker, E.M. Canadian Journal of Forest Research 29: 852-858.

Année : 1999

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 5322

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite)

Sélectionner

Résumé

Un programme national de recherche a été établi afin de tester l'efficacité au champs du champignon pathogène indigène Chondrostereum purpureum (Pers. ex Fr.) Pouzar pour la maîtrise de la végétation feuillue. En 1995, deux isolats ont été utilisés comme agents de contrôle biologique sur les souches de peuplier faux-tremble (Populus tremuloides Michx.) et d'aulne de Sitka (Alnus viridis ssp. sinuata (Regel) Á. Löve & D. Löve). Les traitements coprenaient deux formulations (BC, ON) en combinaison avec deux isolats (2139, JAM6), les formulations sans champignon, la taille seulement, l'application de l'herbicide triclopyr et des témoins non coupés. L'analyse de la mortalité des talles d'aulne de Sitka montre que les isolats JAM6 et 2139 avec la formulation BC causent respectivement la mortalité de 90 et 88% des talles. Les formulations sans champignon causent la plus faible mortalité des talles et semblent favoriser la production de rejets et la croissance de l'aulne de Sitka comparativement à la taille seulement. Dans le cas du dispositif avec le peuplier faux-tremble, la formulation BC avec l'isolat 2139 est le traitement fongique le plus efficace entraînant la mortalité de 84% des tiges de peuplier. Les résultats des deux dispositifs suggèrent que l'efficacité du C. purpureum dépend de la virulence de l'isolat et de la formulation.