Publications du Service canadien des forêts

Ground-based wet weather yarding operations in coastal British Columbia: effects on soil properties and seedling growth. 1997. Senyk, J.P.; Craigdallie, D. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Information Report BC-X-372. 29 p.

Année : 1997

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 4778

La langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFP - Victoria)

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Des activités de débardage sur un sol par temps humide ont fait l’objet d’études pour déterminer l’impact de débardeuses équipées de pneus classiques et à basse pression au sol sur les propriétés physiques et chimiques du sol ainsi que sur le microclimat. Pour déterminer l’effet des pistes de débardage sur la survie et la croissance ultérieure de semis, on a aménagé des plantations sur des segments de pistes de débardage, où on a fait passer des débardeuses et suivi les propriétés du sol. Des semis ont été plantés sur les pistes, entres les pistes, ainsi que sur les sols voisins non perturbés (autres que des pistes) sur lesquels cinq niveaux de passages de débardeuses (<5, 10-15, 30-40, 60-70 et 100+ rotations) ont été choisis pour les deux traitements. Une zone voisine, aux sols tres contrastants, a été incluse dans l’étude sans, cependant, le trafic de debardeuses.

La masse volumique apparente totale de la couche LFH (tapis forestier) et la couche supérieure de 20 cm de sol minéral ont augmenté avec le nombre croissant de passages. Cependant, il n’y avait aucune différence significative entre les différents segments de piste dans le cas du traitement à faible pression au sol (640). Pour le traitement avec les pneus classiques (740), on a constaté des différences significatives entre le minimum et le maximum de passages de débardeuses.

Après la septième saison de croissance, il n’y avait aucune différence significative entre la hauteur, le diamètre ou le volume moyens de la pruche occidentale et du Douglas taxifolié (valeurs moyennées) plantés sur les pistes mêmes, quel que soit le traitement (740 et 640). Dans le cas de la perturbation entre les pistes, aucune difference significative de hauteur, diamètre ou volume moyens n’a été constatée chez la pruche occidentale d’un traitement à l’autre. Cependant, la diamètre et le volume du Douglas taxifolié étaient sensiblement moindres entre les pistes dans le traitement à 640.

La hauteur, le diamètre et le volume de la pruche occidentale dans les deux traitements étaient minimaux pour le segment de piste à 100+ rotations, et maximaux dans le segment à < 5 rotations. Dans le cas du Douglas taxifolié, des tendances semblables ont été constatées dans le traitement à 640. Cependant, dans le traitement à 740, le segment de piste à 30-40 rotations présentait la hauteur, le diamètre et le volume les plus faibles, ces grandeurs étant maximales sur le sol non perturbé. Les semis plantés dans des sols non perturbés subissaient une contrainte moins sévére de l’humidité que les semis plantés dans les sols compactés des pistes.