Publications du Service canadien des forêts

Growth and resistance to herbivory in N2-fixing alders. 1991. Hendrickson, O.Q.; Fogal, W.H.; Burgess, D.M. Canadian Journal of Botany 69(9): 1919-1926.

Année : 1991

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 4466

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite)

Sélectionner

Résumé

La fixation de l'azote atmosphérique apporte des avantages aux plantes ligneuses qui croissent dans un milieu où l'azote est un facteur limitant, mais ceci peu aussi affecter leur résistance aux herbivores. Des études conduites en plantations adjacentes chez trois sous-espèces nord-américaines arbustives et trois espèces eurasiatiques arborescentes d'aulne montrent des differrences significatives dans la susceptibilité à la mineuse des feuilles (Fenusa dohrnii) reliées avec l'inoculation par des actinomycètes fixateurs d'azote (Frankia). Au cours des 5 premières années, la production de biomasse ligneuse atteint de 0,3 t·ha-1 par année chez l'Alnus viridis ssp. sinuata (aulne de Sitka) a 8,3 t·ha-1 par année chez l'Alnus incana ssp. incana (aulne gris). L'aulne gris et une autre espèce (Alnus japonica) sont rarement attaqués par la mineuse, laquelle ne cause que peu de dommages, sauf aux endroits où la croissance est faible. L'espèce arborescente Alnus glutinosa (aulne noir) est plus fréquemment attaquée, et les dommages par la mineuse sont les plus élevés là où la croissance est à son meilleur. L'espèce arbustive Alnus viridis ssp. crispa (aulne vert), est aussi fréquemment attaquée, mais ne permet pas aux larves de se nourrir. Les espèces fréquemment attaquées montrent les dommages les plus importants dans la partie inférieure de la couronne. L'inoculation avec des Frankia augmente la biomasse de l'aulne vert de 87%, mais reste sans effet sur l'aulne gris. Le concept de bloquage (trade-off) croissance-défense n'explique pas complètement les interactions entre les Alnus spp. et le F. dohrnii.