Publications du Service canadien des forêts

Characterization of a fall protein of sugar pine and detection of its homologue associated with frost hardiness of western white pine needles. 1995. Ekramoddoullah, A.K.M.; Taylor, D.; Hawkins, B.J. Canadian Journal of Forest Research 25: 1137-1147.

Année : 1995

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 4164

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite)

Sélectionner

Résumé

Nous avons détecté une protéine de 19 kDa du pin de Lambert (appelée Pin l I; c.-à-d. protéine I de Pinus lambertiana Dougl.) en concentration accrue à l'automne. Celle-ci a été isolée par PAGE en présence de SDS ainsi que par électrophorèse bidimensionnelle en gélose. La Pin l I comporte deux formes isomériques acides. Nous avons pratiqué une analyse de la séquence des acides aminés terminaux, qui est la même chez les deux formes isomériques. Nous avons synthétisé et pruifié à 95% le peptide N-terminal. Nous l'avons conjugué à une protéine porteuse, l'hémocyanine de patelle. Nous avons ensuite immunisé des lapins contre le conjugué et nous avons purifié l'anticorps anti-peptidique par chromatographie d'immuno-affinité. Nous avons montré qu-il se fixe spécifiquement à la Pin l I. Nous avons ensuite appliqué la méthode de transfert Western pour détecter les homologues de la Pin l I chez deux autres pins à cinq aiguilles, soient le pin argenté (Pinus monticola Dougl.) (la protéine s'appelle Pin m III) et le pin blanc (Pinus strobus L.). Nous nous sommes aussi servis de l'anticorps pour suivre la variation selon les saisons de la concentration de Pin m III dans les aiguilles du pin argenté. Nous avons montré qu'elle est associée à la survie hiémale des pousses chez cette espèce. Nous avons trouvé une corrélation significative entre la résistance au gel des aiguilles et la teneur en Pin m III.