Publications du Service canadien des forêts

Transferability of western white pine within and to British Columbia – blister rust resistance. 1994. Hunt, R.S. Canadian Journal of Plant Pathology 16: 273-278.

Année : 1994

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 4101

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1080/07060669409500731

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

L'incidence de la rouille vésiculeuse, causée par Cronartium ribicola, chez la pin argenté (Pinus monticola a été évaluée au moyen de tests de provenance mettant en cause des variétés résistantes mises au point dans le cadre des programmes américains de résistance en Idaho et dans la région de Dorena en Oregon. Les variétés résistantes de l'Idaho et de Dorena étaient moins infectées par la rouille et sont donc recommandées pour l'intérieur et pour la côte, respectivement, de préférence à la variété indigène non testée. Des tests d'inoculation de la descendance des variétés américaines et des sujets côtiers et intérieurs ont été évalués. D'autres tests peuvent être faits sur les variétés résistantes provenant des États-Unis et seront nécessaires pour assurer un reboisement de bonne qualité dans les endroits très affectés par la maladie. Les vergers à graines de la côte de la Colombie-Britannique afficheront probablement une meilleure résistance que ceux de l'intérieur, car dans les plantations de la côte les arbres non testés sont déjà moins touchés par la rouille que dans l'intérieur, et dans les endroits où le champignon a été inoculé, la proportion des familles de la côte peu affectées par les taches des aiguilles est dix fois supérieure environ à celle des familles de l'intérieur.