Publications du Service canadien des forêts

Long-term recovery in the soil profile of 15N from Douglas-fir needles decomposing in the forest floor. 1995. Preston, C.M; Mead, D.J. Canadian Journal of Forest Research 25: 833-837.

Année : 1995

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 4097

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite)

Sélectionner

Résumé

Afin de suivre le mouvement et les transformations de l’azote de la litière tombant au sol dans un écosystème forestier, du feuillage de sapin de Douglas (Pseudotsuga menziesii (Mirb.) Franco) marqué avec 15N a été mélangé dans la couverture morte et laissé à décomposer dans des cylindres d’acier de 15 cm de diamètre x 60 cm de long. Quatre traitements ont été étudiés: le feuillage seul marqué avec 15N, le feuillage amendé avec 200 kg N ha-1 sous forme d’urée ou de NH4NO3 et le témoin non amendé. L’ajout d’un fertilisant azoté n’a pas eu d’effet significatif sur le recouvrement de 15N ou sur sa distribution dans le profil de sol. Le recouvrement général de 15N à 60 cm de profondeur a été de 53,7, 24,9 et 19,9% après 1, 3 et 7,5 ans, respectivement. Après la première année, à peu près tout le 15N retrouvé se trouvait dans la couche L. Après 3 ans, une proportion plus forte était retrouvée dans la couche FH et après 7,5 ans, approximativement le tiers du 15N se retrouvait dans les horizons minéraux du sol. Il y avait très peu de recouvrement de 15N sous la forme inorganique (1% ou moins) après 1 an; ensuite, les niveaux de N inorganique étaient comparables aux niveaux retrouvés chez le témoin. Les recouvrements dans le sol après 1 ou 3 ans étaient similaires à ceux reportés pour 15N ajouté comme fertilisant inorganique en l’absence de prélèvement par la plante. Toutefois les très faibles pertes dans les échantillonnages subséquents (3 à 7,5 ans) indiquent une stabilisation de 15N dans des formes de plus en plus récalcitrantes.