Publications du Service canadien des forêts

Forest soil biotic communities show few responses to wood ash applications at multiple sites across Canada. Smenderovac, E.E., Emilson, C., Porter, T.M., Morris, D.M., Hazlett, P.W., Diochon, A., Basiliko, N., Bélanger, N., Markham, J., Rutherford, P.M., van Rees, K., Jones, T., Venier, L.A., Canada. Sci Rep (2022)12, 4171 .

Année : 2022

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 40669

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : https://doi.org/10.1038/s41598-022-07670-x

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Nous avons évalué les communautés d’arthropodes, de bactéries et de champignons dans des sols provenant de huit études réalisées au Canada, avec un contrôle et un amendement de cendres, en utilisant le métabarcoding et les analyses enzymatiques. Nous n’avons pas trouvé de tendances constantes ou importantes soutenant que l’amendement de cendres jusqu’à 20 tonnes par hectare entraîne des changements importants dans les structures des communautés. Cela suggère que les risques associés à l’autorisation d’épandages plus larges des cendres, comme des études pilotes à plus grande échelle, sont probablement minimes, et que le processus de permis existant qui limite l’amendement des cendres pourrait nécessiter une révision, car il pourrait être plus restrictif que nécessaire.