Publications du Service canadien des forêts

Plant traits as indicators of recovery of reclaimed wellsites in forested areas: Slow but directional succession trajectory. 2020. Azeria, E. T., Santala, K., McIntosh, A. C., Aubin, I.; Forest Ecology and Management, 468, 118180.

Année : 2020

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 40601

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : https://doi.org/10.1016/j.foreco.2020.118180

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Une approche axée sur les traits végétaux pourrait permettre une meilleure compréhension des modifications dans les communautés végétales (la succession écologique) après une perturbation. Il existe actuellement un manque de connaissance du rétablissement de la végétation à long terme sur les terres dégradées suite aux efforts de réhabilitation par la végétalisation. Pour combler cette lacune et pour évaluer le rétablissement des écosystèmes dégradés, les auteurs de ce travail ont examiné les changements dans la composition des traits végétaux dans les communautés forestières situées aux emplacements de puits pétroliers et gaziers remis en état. Le niveau de rétablissement était établi en comparant les conditions aux sites forestiers après la récolte et après un incendie. Les auteurs ont déterminé que la composition des traits aux emplacements de puits remis en état montre une trajectoire de succession dirigée, mais toutefois lente, et qu’il existe un lien considérable entre les traits et les facteurs environnementaux. Le temps, l’état futur des sites (par exemple, le couvert forestier) et l’héritage durable de l’exploitation et de la remise en état des emplacements de puits (par exemple, une forte densité du sol et les espèces exotiques) affectent la composition fonctionnelle. Une évaluation axée sur les traits peut améliorer notre compréhension des processus de rétablissement après une perturbation et de la succession écologique.