Publications du Service canadien des forêts

The Use of UAS to Release the Egg Parasitoid Trichogramma spp. (Hymenoptera: Trichogrammatidae) Against an Agricultural and a Forest Pest in Canada. 2021. Martel, V.; Johns, R.C.; Jochems-Tanguay, L.; Jean, F.; Maltais, A.; Trudeau, S.; St-Onge, M.; Cormier, D.; Smith, S.M.; Boisclair, J. Journal of Economic Entomology 114 (5).

Année : 2021

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 40584

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1093/jee/toaa325

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Les parasitoïdes des œufs du genre Trichogramma (Hymenoptera: Trichogrammatidae) sont des agents de lutte biologique abondamment utilisés contre les lépidoptères ravageurs. Historiquement, les trichogrammes sont déployés par avion ou par l’installation manuelle de cartes sur lesquelles les œufs parasités sont collés. Bien que l’utilisation d’avion soit coûteuse et l’installation de cartes longue, l’utilisation des trichogrammes s’est avérée efficace contre de nombreux ravageurs. En 2016 et 2017, un projet de recherche a évalué l’utilisation de véhicules aériens sans pilote pour la distribution de trichogrammes contre deux ravageurs majeurs: un ravageur agricole, la pyrale du maïs, Ostrinia nubilalis (Hübner) (Lepidoptera: Crambidae), et un ravageur forestier, la tordeuse des bourgeons de l’épinette, Choristoneura fumiferana (Clemens) (Lepidoptera: Tortricidae). La durée d’exposition des œufs parasités dans les champs de maïs a influencé le taux d’émergence des trichogrammes, suggérant que la synchronisation de l’épandage des parasitoïdes juste avant leur émergence est essentielle. Bien que le parasitisme des œufs présents naturellement dans les champs de maïs n’ait pas pu être mesuré à cause de la faible densité de pyrale, le parasitisme des œufs sentinelles était plus élevé dans les parcelles traitées avec les drones que dans les témoins. Pour la tordeuse, le traitement avec les trichogrammes a augmenté le parasitisme des œufs et aucune différence n’a été observée entre l’épandage par drone et par tricho-cartes. Ces résultats sont discutés dans le contexte de la biologie et de la gestion des ravageurs. Nous discutons également des avantages et des défis liés aux deux méthodes d’épandage.