Publications du Service canadien des forêts

Host-choice by a specialist folivore reflects trade-offs between foliage quality and 1 parasitism risk. 2021. Stead, L.; Heard, S.B.; Johns, R.C. Ecological Entomology 46: 4

Année : 2021

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 40578

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1111/een.13022

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

  1. La tordeuse des bourgeons de l’épinette (Choristoneura fumiferana Clem.) est un important ravageur du sapin baumier (Abies balsamea (L.) Mill) et de l’épinette noire (Picea mariana (Mill.) Britton, Sterns & Poggenb.) qui infeste périodiquement les forêts boréales d’Amérique du Nord.
  2. Plusieurs études ont indiqué que la performance des larves était plus élevée sur les sapins baumiers que sur les épinettes noires, mais de nombreuses femelles pondent tout de même leurs œufs sur les épinettes. Dans le cadre de notre étude sur deux ans, nous avons évalué les possibles effets compensatoires tritrophiques associés à la sélection de l’hôte, en tenant compte des périodes d’hivernage et d’alimentation des larves.
  3. D’après des relevés sur le terrain, les taux de parasitisme étaient considérablement plus élevés dans le cas des larves hivernant sur les sapins baumiers que celles hivernant sur les épinettes noires en 2017.
  4. Des épreuves biologiques sur le terrain ont confirmé les résultats d’études antérieures et ont indiqué que le taux de survie des larves était de 21 % plus élevé sur les sapins baumiers que sur les épinettes noires, particulièrement lorsque l’émergence des larves coïncidait avec le débourrement des hôtes.
  5. Compte tenu des taux de survie liés à l’hivernage et à l’alimentation, la performance de la tordeuse des bourgeons de l’épinette était presque équivalente entre les hôtes, bien que les larves étaient avantagées sur les sapins baumiers lorsque leur période d’alimentation coïncidait avec le débourrement.
  6. Ces résultats donnent à penser que les femelles pourraient pondre sur les deux espèces hôtes pour « répartir les risques » et trouver un équilibre entre le taux de parasitisme plus élevé et le feuillage de meilleure qualité chez les différentes espèces hôtes.

Résumé en langage clair et simple

La tordeuse des bourgeons de l’épinette est un ravageur forestier dans l’est de l’Amérique du Nord. Elle s’attaque au sapin baumier et à l’épinette, essences communes au Nouveau-Brunswick. Dans le présent article, nous évaluons les coûts et les avantages pour la tordeuse des bourgeons de l’épinette d’hiverner et de s’alimenter sur ces deux hôtes. Cet angle de recherche est nouveau, puisque les études antérieures ne comparaient pas ces deux périodes du cycle vital, et s’y intéressaient plutôt séparément. Nous avons constaté qu’un des hôtes était préférable pour l’hivernage, alors que l’autre était plus approprié pour l’alimentation.