Publications du Service canadien des forêts

Lethal and sublethal effects of topical tebufenozide application to Choristoneura fumiferana pupae  (Lepidoptera: Tortricidae). 2020. Roscoe, L.E.; Forbes, G.; Lamb, R.; and Silk, P.J. Insects 11 (3).

Année : 2020

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 40542

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.3390/insects11030184

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Le Choristoneura fumiferana (Clemens) (Lepidoptera: Tortricidae) est un insecte défoliateur nuisible au Canada et dans le nord-est des États-Unis. Compte tenu des importants effets écologiques et économiques de cet insecte dans les régions touchées, plusieurs techniques de lutte directe ont été mises au point, notamment l’application de tébufénozide (Mimic™, RH-5992), régulateur de croissance des insectes ciblant les larves qui s’alimentent. L’efficacité du tébufénozide à ce titre est connue, mais des programmes de lutte ciblant d’autres lépidoptères nuisibles ont montré l’efficacité de ce produit contre d’autres stades du cycle vital. Nous évaluons ici la toxicité du tébufénozide administré par voie topique aux nymphes du C. fumiferana, pour déterminer si cette stratégie pourrait être utile. Nous avons observé d’importantes diminutions proportionnelles à la dose de la probabilité d’émergences d’adultes, une augmentation de la probabilité de la mort des nymphes ou de la présence de difformités chez les adultes émergents ainsi qu’une diminution considérable de la longévité moyenne des adultes. Les valeurs estimatives de la LD 50 (dose létale) pour les adultes du C. fumiferana soumis au traitement au stade nymphal (≤ 4 jours après la nymphose) étaient de 1 à 3 % de MAC (matière active commerciale) dans le cas des mâles et de 2 à 3,5 % de MAC dans le cas des femelles. Les valeurs estimatives de la L SD 50 (dose létale/sublétale) pour les adultes soumis au traitement au stade nymphal (≤ 4 jours après la nymphose) étaient de

Résumé en langage clair et simple

Le tébufénozide est l’une des méthodes de lutte les plus utiles contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette, un ravageur défoliant. Cet insecticide est un régulateur de la croissance des insectes qui, une fois ingéré, provoque une mue anormale et létale chez les larves de l’insecte ciblé. Bien qu’on ait démontré l’efficacité de ce composé lorsqu’il est ingéré, on ne connaît pas son potentiel en tant que bioinsecticide de contact. Des composés similaires ont été utilisés sous cette forme, ce qui constitue un ajout important à l’utilisation de régulateurs de la croissance des insectes contre des insectes ravageurs. Dans la présente étude, nous avons analysé la toxicité du tébufénozide lorsqu’il est administré par voie topique aux nymphes de la tordeuse des bourgeons de l’épinette. Si nous avons pu déterminer la dose de tébufénozide létale et sublétale (c.-à-d. celle ayant un effet négatif sur le poids et sur les attributs des adultes), les quantités dépassaient largement celles administrées par voie d’ingestion. Même si ceci exclut le recours au tébufénozide en tant que bioinsecticide topique, nos travaux offrent un exemple important du potentiel des technologies existantes d’être utilisées efficacement en dehors de leur formulation prévue.