Publications du Service canadien des forêts

Acidification recovery in a changing climate: Observations from thirty-five years of stream chemistry monitoring in forested headwater catchments at the Turkey Lakes watershed, Ontario. Webster, K.L., Leach, J.A., Houle, D., Hazlett, P.W., Emilson, E.J.S., Hydrological Processes. (2021) 35:14346.

Année : 2021

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 40479

La langue : Anglais

Séries : Rapport interne (CFGL - Sault Ste. Marie)

Disponibilité : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1002/hyp.14346

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Les études à long terme sur les écosystèmes sont précieuses pour comprendre la réponse intégrée des écosystèmes aux changements globaux des dépôts atmosphériques et du climat. Nous avons examiné les tendances sur une période de 35 ans (1982-1983 à 2017-2018) des concentrations d’une gamme de solutés dans les précipitations et l’eau des cours d’eau de neuf bassins versants d’amont couvrant des gradients d’altitude et de géologie superficielle dans le bassin versant des lacs Turkey (BLT) dans le nord-est de l’Ontario, au Canada. Les concentrations moyennes annuelles de l’année hydrologique (octobre à septembre) dans les précipitations ont diminué de manière significative au cours de la période pour le sulfate (SO42), le nitrate (NO3) et le chlorure (Cl), tandis que les concentrations de calcium (Ca2+) et de potassium (K+) ont augmenté, ce qui a entraîné une augmentation significative du pH de 4,2 à 5,7. Les tendances de la chimie des cours d’eau au fil du temps sont généralement conformes aux attentes associées au rétablissement de l’acidification. La concentration de nombreux solutés de l’eau du cours d’eau (SO42, Cl, calcium [Ca2+], magnésium [Mg2+] et NH4+) a généralement diminué, tandis que d’autres (silice [SiO2] et carbone organique dissous [COD]) ont généralement augmenté. Des augmentations ont également été observées pour l’alcalinité (six des neuf captages), la capacité de neutralisation de l’acide ([CNA]; six des neuf captages) et le pH (huit des neuf captages), tandis que la conductivité a diminué (six des neuf captages). La variabilité des tendances entre les bassins versants est associée aux différences de géologie superficielle et de couverture des zones humides. Alors que les concentrations absolues de solutés étaient généralement plus faibles dans les bassins versants de haute altitude dominés par le substratum rocheux que dans les bassins versants de plus faible altitude dominés par le till, le taux de changement de concentration était souvent plus important dans les bassins versants de haute altitude. Cette étude confirme une récupération continue, mais non linéaire, de la chimie des cours d’eau suite à l’acidification, en particulier dans les sites d’altitude élevée et moyenne moins tamponnés. L’hétérogénéité des réponses entre les bassins versants souligne notre compréhension incomplète de l’importance relative des différents mécanismes influençant la chimie des cours d’eau et les conséquences pour les écosystèmes en aval.