Publications du Service canadien des forêts

Estimating the size of the reclamation and restoration economy and supply chain in Alberta. Powter, C.B.; Dixon, R.J; Mansuy, N. 2021. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Northern Forestry Centre, Edmonton, AB. Information Report NOR-X-429. 76 p.

Année : 2021

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 40466

La langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFN - Edmonton)

Disponibilité : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Le but de ce projet était de documenter la portée et les domaines d’intérêt en termes économiques du secteur de la remise en état des terres et de la restauration des paysages (R&R) en Alberta, ainsi que de donner un aperçu des organisations (privées et publiques) qui pourraient ajouter de la valeur à l’initiative nationale de rétablissement. Ce projet pilote a été réalisé en Alberta parce que cette province possède un réseau bien établi de praticiens en matière de R&R et une vaste gamme d’activités de R&R dans les zones forestières, agricoles et urbaines. Les utilisateurs finaux pouvant utiliser ces informations comprennent des organismes gouvernementaux, l’industrie, des entreprises de conseil en environnement, des organisations professionnelles et de praticiens, ainsi que des industries d’équipement et de services. Un sondage comportant 28 questions a été distribué aux praticiens en R&R pour évaluer les impacts socioéconomiques du secteur pour l’exercice 2018-2019. Le sondage mené auprès de 115 répondants souligne que l’économie de R&R en Alberta est robuste, avec 2 056 employés travaillant au moins à temps partiel et 1 488 postes équivalents temps plein. La taille des entreprises varie d’un à 400 employés et avec des revenus et des dépenses, variant de moins de 50 000 $ à plus de 100 millions de dollars par année. Une forte proportion des répondants à l’enquête (79,8 %) ont déclaré s’attendre à une charge de travail similaire ou croissante à l’avenir. Bien que les données rapportées ici ne donnent qu’une perspective générale, elles montrent que la taille importante de l’économie en matière de R&R résulte en grande partie du cadre réglementaire qui existe dans les provinces riches en ressources naturelles telles que ’Alberta. Les avantages socioéconomiques du secteur R&R démontrés dans cette étude mettent en perspective la nécessité de lier le travail des praticiens provinciaux de R&R aux engagements environnementaux nationaux et internationaux en matière de gestion durable de l’utilisation des terres. De tels liens permettront aux praticiens de voir comment ils contribuent à ces engagements et fourniront à la province des données et des expertises supplémentaires pour démontrer et accroître son leadership en matière de gestion environnementale et de développement durable