Publications du Service canadien des forêts

Sylviculture d’adaptation aux changements climatiques : des concepts à la réalité. Compte-rendu d’un colloque tenu au Carrefour Forêts 2019. 2021. Thiffault, N.; Raymond, P.; Lussier, J-M.; Aubin, I.; Royer-Tardif, S.; D'Amato, A.; Doyon, F.; Lafleur, B.; Perron, M.; Bousquet, J.; Isabel, N.; Carles, S.; Lupien, P.; Malenfant, A.; The Forestry Chronicle. 97(1): 28-42

Année : 2021

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 40321

La langue : Français

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.5558/tfc2021-005

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Dans le cadre du Carrefour Forêts 2019, le colloque Sylviculture d’adaptation aux changements climatiques : des concepts à la réalité, organisé conjointement par la Direction de la recherche forestière du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec et le Centre canadien sur la fibre de bois de Ressources naturelles Canada, a rassemblé une centaine d’acteurs du milieu forestier incluant des ingénieurs forestiers, des biologistes, des techniciens forestiers, des propriétaires de boisés, des professeurs, des chercheurs et des étudiants. Des conférenciers de différentes régions du Québec et du Vermont ont partagé les connaissances actuelles en rapport avec la sylviculture d’adaptation afin d’amorcer la réflexion et le dialogue quant aux actions pouvant être entreprises dès maintenant pour favoriser l’adaptation des forêts aux changements anticipés. Les présentations ont abordé les fondements théoriques de la sylviculture d’adaptation, pour ensuite présenter des réflexions ou des études de cas portant sur différents types d’écosystèmes, des outils innovants ou des initiatives de recherche. Le colloque a également laissé une place aux praticiens qui ont pu décrire les défis et les occasions qu’offre la sylviculture d’adaptation dans leur pratique professionnelle. Au terme d’une activité interactive, les participants ont ciblé les sécheresses accrues, les coupes partielles et les plantations mélangées comme des thèmes importants qui devraient animer les échanges entre les chercheurs et les praticiens dans les années à venir.