Publications du Service canadien des forêts

La réaction au dégagement et les caractéristiques individuelles du noyer cendré favorisant la résistance au chancre causé par l’Ophiognomonia clavigignenti-juglandacearum. 2020. DesRochers,P.; Nadeau-Thibodeau, N.; Bernier, L.; Rioux. D. The Forestry Chronicle 96: 100-110.

Année : 2020

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 40233

La langue : Français

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.5558/tfc2020-015

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Nous examinons l’impact du dégagement et des caractéristiques des noyers cendrés, y compris le phénotype d’écorce, sur leur santé. Sur deux sites au Québec, des noyers ont été mis en lumière par détourage de cime. Nous analysons aussi les caractéristiques de noyers recueillies par un collaborateur en Montérégie en lien avec leur santé. Il n’a pas été démontré que ce dégagement améliorait la santé des noyers. Cependant, le site, la croissance en diamètre avant le dégagement et le prélèvement de rameaux sur certains noyers ont eu un impact significatif sur certaines variables de santé. Concernant les noyers cendrés de la Montérégie, les dommages au tronc et la résistance potentielle au chancre causé par l’Ophiognomonia clavigignenti-juglandacearum sont influencés de façon significative par l’étage auquel ils appartiennent, une position supérieure garantissant une meilleure santé. La mort en cime des noyers de phénotype à écorce foncée et rugueuse est significativement moindre que celle des noyers à écorce lisse. La vigueur des noyers est supérieure chez les arbres présentant une plus grande croissance annuelle en surface terrière. Cette croissance annuelle est significativement plus élevée chez les noyers des étages supérieurs et chez les noyers cendrés à écorce rugueuse.