Publications du Service canadien des forêts

Lake characteristics influence how methanogens in littoral sediments respond to terrestrial litter input. Yakimovich, K.M., Orland, C., Emilson, E.J.S., Tanentzap, A.J., Basiliko, N., Mykytczuk, N.C.S., The ISME Journal 2020

Année : 2020

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 40216

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Lorsque les feuilles de la forêt de l’automne se décomposent dans les écosystèmes d’eau douce, de méthane – une extrêmement puissant gaz à effet de serre - est dans l’atmosphère. Les pratiques de gestion forestière (contrôle des insectes, des pratiques de récolte, etc.) peuvent influer sur la quantité et le type de Leaf automne se retrouve dans l’eau (p. ex. : artificiellement augmente ou diminue intrants) – et par conséquent influent sur les émissions de méthane mise en liberté. Le but de cette étude était de comprendre s’il y a un type de feuilles mortes ou un montant de feuilles mortes qui est un « seuil » de la production de méthane. Le deuxième objectif était de déterminer la façon dont les caractéristiques du lac ou un étang que les feuilles tombent entre les influences si le méthane sera produite ou non. Nous avons étudié cette réponse méthane bby recherche directement à des changements dans les collectivités methanogen. Nous avons constaté que les caractéristiques du lac lui-même sont plus importants que le type ou la quantité de feuilles à l’automne. L’étude est important pour éclairer les décisions futures aroun la gestion et l’évolution de l’utilisation des terres autour de certains lacs par rapport à d’autres personnes, et la façon dont les réponses de gaz à effet de serre pourraient varier selon la réception Lake. Cela a le potentiel d’influer sur les décisions d’utilisation des terres en tenant compte du paysage du lac type et position.