Publications du Service canadien des forêts

Adapting to climate change in Canadian forest management: Past, present and future. 2019. Williamson, T.B.; Johnston, M.H.; Nelson, H.W.; Edwards, J.E. The Forestry Chronicle 95(2):76-90.

Année : 2019

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 40117

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : https://doi.org/10.5558/tfc2019-015

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Les agences canadiennes d’aménagement forestier ont déjà réalisé des progrès significatifs relativement aux changements climatiques. Les mesures d’adaptation ont consisté à entreprendre des recherches et à compléter des évaluations ; à entreprendre des changements organisationnels ; à amorcer la modification des politiques, des pratiques et des approches ; à développer des outils et à fournir des conseils et de la formation. Même si les progrès à date sont encourageants, les aménagistes forestiers reconnaissent que l’adaptation n’est qu’à ses tous débuts. Les prochaines étapes suggérées visent à faire progresser l’adaptation aux feux de forêt non contrôlés ; l’adaptation de l’aménagement forestier et du contrôle des ravageurs ; l’inclusion des considérations relatives aux changements climatiques sur le transfert des semences, la sélection des espèces d’arbres et les politiques de production de semis ; l’adaptation des opérations de l’industrie forestière ; et l’adaptation de la prise de décision d’aménagement forestier incluant les changements climatiques lors de l’évaluation, du suivi, de l’analyse et de la planification de l’aménagement forestier. Les options offertes à plus long terme consistent à se diriger vers une adaptation et une atténuation intégrées et de modifier l’aménagement forestier pour tenir compte des effets des changements climatiques sur les processus couvrant des superficies plus étendues du territoire. La poursuite de l’intégration nécessite de considérer quel niveau de changements les organisations ou encore les principaux intervenants sont prêts, capables et désireux d’implanter et s’il existe des partenaires adéquats, des institutions du secteur, des connaissances scientifiques concrètes et exploitables, suffisamment de ressources en matière d’adaptation (sous forme d’individus ayant l’expertise requise et de financement) et un leadership suffisant pour être en mesure de progresser significativement vers le changement.