Publications du Service canadien des forêts

La participation du public à la gestion forestière durable : résultats d’un sondage national mené auprès de comités consultatif. 2019. Lindgren, A.; Robson, J.P.; Reed, M.G.; Parkins, J.R.; Sinclair, A.J.; Nadeau, S.; Teitelbaum, S.; Hitomi, M.K. Rapport d’information LAU-X-142F. RNCan, SCF, CFL, Québec (Québec). 93 p.

Année : 2019

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 39972

La langue : Français

Séries : Rapport d'information (CFL - Québec)

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Le présent rapport fournit une mise à jour du portrait national des comités consultatifs publics œuvrant dans le secteur forestier (CCF). Ces comités opèrent dans des environnements géographiques, sociaux et politiques très diversifiés et l’étude met en relief un nombre important de similarités et de différences entre les provinces et les régions dans lesquelles ils exercent leurs activités. Un premier sondage a été mené auprès des CCF à l’échelle nationale en 2004 et un nouvel exercice de collecte de données a été réalisé, au moyen de sondages, d’avril à septembre 2016. Les résultats présentés dans ce rapport proviennent des coordonnateurs (n = 66) et des membres des comités (n = 343). Plus particulièrement, cette étude fournit un profil de base des CCF. Elle décrit notamment leurs activités et les perceptions des participants à propos de la représentativité, l’inclusivité et l’efficacité, y compris leur degré de satisfaction par rapport à leur participation et leur influence sur la prise de décisions. En général, les résultats de 2016 correspondent étroitement aux résultats du sondage national mené en 2004. Le nombre de CCF a décliné, mais leur profil démographique est demeuré plutôt stable. Les membres des comités sont plus âgés, avec une moyenne d’âge de 58 ans, et la représentation des femmes et des autochtones n’a pas beaucoup changé depuis 2004. Près de 75 % des membres ont mentionné être satisfait de leur participation. Toutefois, les plus hauts taux d’insatisfaction quant au fonctionnement du groupe et son efficacité ont été exprimés par les répondants féminins et autochtones. Ainsi, bien que les CCF aient réussi dans une certaine mesure à faire participer différents groupes du public et des détenteurs de droits depuis leur création, les problèmes de représentation et d’influence cernés en 2004 ont perduré. L’étude recommande la prise de mesures supplémentaires afin d’assurer que le Canada respecte son engagement envers la « responsabilité de la société » quant à l’aménagement durable des forêts.

Également disponible sous le titre :
Engaging the Public in Sustainable Forest Management in Canada: Results from a National Survey of Advisory Committees. Information Report LAU-X-142E. (Anglais)