Publications du Service canadien des forêts

Optimizing surveillance strategies for early detection of invasive alien species. 2019. Yemshanov, D.; Haight, R.G.; Koch, F.H.; Venette, R.C.; Swystun, T.; Fournier, R.E.; Marcotte, M.; Chen, Y.; Turgeon, J.J. Ecological Economics 162: 87 - 99.

Année : 2019

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 39815

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1016/j.ecolecon.2019.04.030

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Les programmes de surveillance visant à détecter des ravageurs nuisibles exotiques ont pour but de les trouver le plus tôt possible, mais également de réduire au minimum le coût en dommages de l’invasion. Pour examiner les compromis entre ces objectifs, nous avons mis au point un modèle économique qui sélectionne des sites d’étude pour réduire au minimum, soit les coûts d’atténuation prévus, soit le temps estimé avant la première détection d’un ravageur nuisible exotique en fonction d’une contrainte budgétaire sur les coûts de surveillance. Nous avons également examiné les stratégies privilégiées par les décisionnaires d’aversion de l’ambiguïté qui atténuent les pires scénarios prévus pour chaque mesure du rendement. Nous avons appliqué le modèle au problème de la détection du longicorne asiatique dans le Grand Toronto, au Canada, qui est l’un des insectes nuisibles exotiques les plus néfastes d’Amérique du Nord.