Publications du Service canadien des forêts

Woody biomass removal in harvested boreal forest leads to a partial functional homogenization of soil mesofaunal communities relative to unharvested forest. 2019. Rousseau, L.; Venier, L.A.; Aubin, I.; Gendreau-Berthiaume, B.; Moretti, M.; Salmon, S.; Handa, I.T. Soil Biology and Biochemistry 133: 129-136.

Année : 2019

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 39809

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1016/j.soilbio.2019.02.021

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

L’intensification de l’exploitation des terres peut entraîner une homogénéisation taxonomique et fonctionnelle des communautés biotiques, et entraîner des conséquences pour le fonctionnement de l’écosystème. Dans les forêts boréales, les gestionnaires envisagent de plus en plus d’intensifier le prélèvement de la biomasse pour en tirer de la bioénergie, mais les effets fonctionnels connexes sur la faune du sol qui utilise les micro-habitats associés à cette biomasse demeurent peu compris. Deux ans après la récolte, nous avons évalué les effets d’un gradient d’intensité accrue de prélèvement de la biomasse dans un peuplement de pins gris du nord-est de l’Ontario sur la structure fonctionnelle de deux taxons abondants du sol. Le gradient allait de (1) forêt non coupée à (2) récolte du fût seulement à extraction intense de la biomasse jusqu’à (3) récolte d’arbres entiers (fût, cime et branches) avec (4) prélèvement de la souche et (5) retrait supplémentaire de strates de sol organique. Pour améliorer la gestion durable des forêts boréales, des études de long terme seront nécessaires pour évaluer si une homogénéisation fonctionnelle partielle de la mésofaune du sol par les pratiques intensives se prolonge dans le temps et peut influencer la fonction de l’écosystème du sol.