Publications du Service canadien des forêts

Effect of Sirex noctilio (Hymenoptera: Siricidae) attack density on Pinus sylvestris (Pinaceae) survival. 2019. Haavik, L.J.; Hurley, B.P.; Allison, J.D. Canadian Entomologist 151: 340-344.

Année : 2019

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 39783

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.4039/tce.2019.12

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

La densité de la population est souvent un facteur critique de la colonisation des arbres par les scolytes et les insectes xylophages. Elle permettrait de déterminer si des espèces exotiques sont susceptibles de s’établir et de se propager. Dans une étude par manipulations sur le terrain, nous avons tenté de déterminer si la densité de la population attaquante d’une espèce de guêpe perce-bois exotique envahissante, le sirex européen du pin, Sirex noctilio Fabricius (hyménoptère : Siricidae) affectait la survie et le temps de survie d’un arbre hôte préféré par cette espèce, le pin sylvestre. Nous avons introduit des couples reproducteurs de Sirex dans des pins sylvestres stressés à une densité élevée (15 couples reproducteurs, neuf arbres) ou faible (deux couples reproducteurs, neuf arbres). Un nombre plus élevé d’arbres sont morts, et ce plus rapidement, lorsqu’ils étaient exposés à une densité élevée de Sirex, comparativement à ceux exposés à une densité faible (78 % et 33 % d’arbres, respectivement). Avec le traitement à densité élevée, l’année de la mort d’un arbre correspondait à la production d’une cohorte F1 de Sirex (temps de génération d’un an ou deux); cette tendance n’était pas aussi constante dans le traitement à faible densité. Bien que le nombre d’échantillons était limité, nos résultats indiquent que la densité de l’attaque joue un rôle dans la colonisation du pin sylvestre par le Sirex.