Publications du Service canadien des forêts

Extreme cold weather causes the collapse of a population of Lambdina fiscellaria (Lepidoptera: Geometridae) in the Laurentian Mountains of Québec, Canada. Delisle, J.; Bernier-Cardou, M.; Labrecque, A. 2019. Can. Entomol. 151: 311-328.

Année : 2019

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 39686

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.4039/tce.2019.8

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Abstract

En 2012, une épidémie inattendue de Lambdina fiscellaria (Guenée) (Lepidoptera: Geometridae) s’est déclarée dans les Laurentides, une région froide du Québec, Canada. Nous avons donc examiné si les oeufs étaient suffisamment résistants au froid pour y survivre et si oui, combien de temps durerait l’épidémie. Pour ce faire, la capacité des oeufs à entrer en surfusion, à tolérer de courtes expositions sous les 0 °C ou à hiverner avec succès a été mesurée. Des oeufs de l’Île de Terre-Neuve, Terre-Neuve et Labrador, Canada ont aussi été testés. Les points de surfusion des oeufs des deux populations sont passés de −40.2 °C (mi-février) à −33.7 °C (mi-mai). Selon la durée d’exposition, les oeufs pouvaient aussi mourir à des températures supérieures à leurs points de surfusion. À l’automne 2012, lorsque les oeufs ont été placés sur le terrain, < 10% ont survécu dans les Laurentides comparativement à > 70% plus au sud. Au printemps 2013, aucun parasitisme n’a été détecté dans la population. Cependant, les froids qui ont balayé les Laurentides l’hiver précédent ont vraisemblablement causé le déclin de cette population. Cette étude démontre que les oeufs de L. fiscellaria peuvent succomber à des températures supérieures à leurs points de surfusion sur le terrain.