Publications du Service canadien des forêts

Implementation of a Marauding Insect Module (MIM, version 1.0) in the Integrated BIosphere Simulator (IBIS, version 2.6b4) dynamic vegetation-land surface model. 2016. Landry, J.S.; Price, D.T.; Ramankutty, N.; Parrott, L.; Matthews, H.D. Geoscientific Model Development 9(3):1243-1261.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 39685

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.5194/gmd-9-1243-2016

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Les épidémies d’insectes ravageurs comme le dendroctone du pin ponderosa et la tordeuse des bourgeons de l’épinette dévastent les forêts et influencent aussi les échanges de carbone, de nutriments, d’énergie et d’eau dans l’environnement. Ainsi, les dommages causés par les insectes peuvent influencer les écosystèmes et même le climat. Cette publication vise à expliquer un nouveau modèle informatique (le module des insectes maraudeurs ou MIM) qui permet de simuler les effets des insectes ravageurs sur les forêts et sur les avantages environnementaux et économiques qu’elles fournissent. L’article décrit la première version du modèle et les résultats d’essais menés à trois endroits en Colombie-Britannique où des données ont été colligées pour des peuplements de pins tordus latifoliés attaqués par le dendroctone du pin ponderosa. Le modèle a produit des résultats réalistes concernant les changements qui surviennent en forêt pendant et après une attaque d’insectes. Ces résultats concordent avec ceux d’études antérieures fondées sur des mesures sur le terrain et sur des données satellites. Le modèle montre aussi comment les changements causés par les insectes varient selon les facteurs climatiques, lesquels peuvent causer des stress supplémentaires à la forêt. Il s’agit d’une des premières tentatives de conception d’un modèle de ce genre. Le modèle est conçu pour représenter différents types d’insectes ravageurs et pour être mis en lien avec divers autres modèles écologiques, dont plusieurs sont déjà utilisés par le Service canadien des forêts.