Publications du Service canadien des forêts

Can mimicking sexual reproduction solve problems with recalcitrance in in vitro propagation of tree species? 2018. Bonga, J.M. Canadian Journal of Forest Research 48: 735-739.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 39639

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/cjfr-2018-0020

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

La propagation clonale in vitro d’arbres forestiers adultes est souvent difficile ou impossible avec la technologie courante. Ce problème, généralement qualifié de récalcitrance, a été envisagé sous plusieurs angles par les chercheurs et les réviseurs. Cependant, il n’a pas encore été revisité en considérant qu’il pourrait éventuellement être possible de surmonter la récalcitrance en imitant le processus de réjuvénilisation qui survient durant la reproduction sexuée. On croit que le transfert nucléaire de cellules somatiques comme celui qui est utilisé pour le clonage animal pourrait être utile. De plus, l’application d’un stress contrôlé et l’autophagie, ou l’induction de l’apomixie en stoppant la méiose naturelle ou artificiellement induite avant la ségrégation des chromosomes, pourraient peut-être aider à surmonter la récalcitrance. La discussion indique que l’imitation du processus sexuel ou apomictique in vitro mérite d’être explorée plus en profondeur et devrait être évaluée comme moyen pour améliorer génétiquement les espèces d’arbre, particulièrement celles qui ont une grande valeur économique. Des études dans ce sens pourraient aussi être utiles pour améliorer notre connaissance des mécanismes épigénétiques, cytogénétiques et génomiques impliqués.

Résumé en langage clair et simple

Il est important pour l’industrie forestière d’être en mesure de cloner les essences forestières dans le cadre des activités de routine, de même qu’à grande échelle, car ce procédé permet d’importantes améliorations génétiques du matériel végétal. Malheureusement, dans le cas de nombreuses essences commerciales, en particulier si l’on souhaite la propagation par clonage de sujets adultes supérieurs, la technologie actuelle n’est qu’exceptionnellement efficace, ou alors elle ne l’est pas du tout. L’examen en cours s’intéresse au problème du point de vue selon lequel il serait éventuellement possible d’améliorer le procédé de propagation par clonage en tentant d’imiter le processus sexuel. Ceci ouvre la porte à plusieurs avenues en matière de recherche, lesquelles pourraient contribuer à l’amélioration des technologies de propagation.

Dernière mise à jour :