Publications du Service canadien des forêts

Polyandry across behavioral classes in female spruce budworm. 2017. Rhainds, M. Journal of Insect Behavior 30: 662-673.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 39614

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1007/s10905-017-9643-z

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Nous avons analysé des données archivées qui avaient été recueillies par Anthony W. Thomas dans les années 1970 pour étudier les relations entre l’accouplement et le comportement migratoire des tordeuses des bourgeons de l’épinette femelles. Les femelles qui se sont accouplées une fois (monoandrie) étaient plus susceptibles d’entreprendre une migration à grande distance que les femelles qui s’étaient accouplées plus d’une fois (polyandrie). Bien que les mâles s’accouplent de préférence avec de grosses femelles, l’accouplement multiple n’a pas amélioré le taux de reproduction à vie des femelles. Ce résultat a d’importantes répercussions sur la génétique des populations locales et l’importance écologique de la migration de la tordeuse des bourgeons de l’épinette.