Publications du Service canadien des forêts

Changes in specific leaf area and photosynthetic nitrogen-use efficiency associated with physiological acclimation of two hybrid poplar clones to intraclonal competition. 2011. Benomar, L.; DesRochers, A.; Larocque, G.R. Can. J. For. Res. 41: 1465-1476.

Année : 2011

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 39595

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

La photosynthèse est le processus qui a le plus d’impact sur la productivité et son acclimatation face à la compétition intraclonale n’est pas bien comprise chez les peupliers hybrides. Le but de cette étude consistait à examiner la réponse physiologique de la cime de deux clones de peuplier hybride, BT747215 (Populus balsamifera L. × Populus trichocarpa Torr. & A. Gray) and MB915319 (Populus maximowiczii A. Henry × P. balsamifera), face à la compétition intraclonale. Nous avons mesuré la photosynthèse à saturation lumineuse (Amax), la teneur en N par unité de surface foliaire (Narea), la surface foliaire spécifique (SLA) et l’efficacité de l’utilisation photosynthétique du N (PNUE) pendant trois saisons de croissance successives sur des arbres plantés selon trois espacements (1 m × 1 m, 3 m × 3 m et 5 m × 5 m). La cime a été échantillonnée à 10 endroits correspondant à des subdivisions verticales et horizontales. Des changements importants sont survenus dans la cime lorsque l’espacement était le plus faible (1 m × 1 m) comparativement aux espacements plus grands (3 m × 3 m et 5 m × 5 m) : (i) une diminution de 30 % de Narea, (ii) une augmentation de 20 % de SLA et (iii) une augmentation de 40 % de PNUE. La pente de la courbe Amax–Narea était la plus forte lorsque l’espacement était le plus faible, ce qui correspond à une plus grande variation de Amax–par unité de variation de Narea. Les deux clones de peuplier hybride avaient une réponse morpho-physiologique semblable aux changements d’espacement. Il y avait donc une acclimatation physiologique du feuillage des deux clones en réponse à une compétition intraclonale via une modulation de SLA et PNUE.

Dernière mise à jour :