Publications du Service canadien des forêts

Quantifying the sources of epistemic uncertainty in model predictions of insect disturbances in an uncertain climate. 2017. Gray, D.R. Annals of Forest Science 74: 48.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 39574

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1007/s13595-017-0645-y

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Dans le passé, la planification de l’aménagement forestier a pu s’appuyer sur une solide base empirique concernant la croissance des arbres, la succession, la fréquence et les effets des perturbations naturelles pour estimer la fourniture à venir des biens et services. L’incertitude paraissait insuffisante pour qu’on en tienne compte. Toutefois, l’évolution rapide du climat jette un doute sur les connaissances empiriques : il se peut que les biens et services qu’on attendait des forêts ne se matérialisent pas. Les infestations de la tordeuse des bourgeons de l’épinette sont parmi les perturbations naturelles qui ont le plus de répercussions. Et nos prévisions de ces infestations sont, disons-le, marquées par une incertitude qui provient de nombreuses sources. L’article décrit ces sources d’incertitude, estime l’incertitude totale et quantifie l’apport de chaque source. Il importe de quantifier l’incertitude pour deux grandes raisons : • Lorsque les prévisions de perturbations naturelles sont incertaines (comme elles le sont toujours) et que l’incertitude n’est pas quantifiée, les décideurs et stratèges sont incapables de répondre judicieusement aux prévisions multiples et différentes. • Lorsque nous quantifions ce qui rend les prévisions incertaines, nous arrivons à élaborer des stratégies logiques de recherche pour réduire efficacement l’incertitude totale.