Publications du Service canadien des forêts

Evidence of male hair pencil pheromone in Choristoneura fumiferana (Lepidoptera: Tortricidae). 2016. Roscoe, L.E., Silk, P.J., and Eveleigh, E.S. Journal of Insect Science 16(1): 27.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 39568

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1093/jisesa/iew010

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Les insectes communiquent généralement entre eux au moyen de signaux chimiques. Les composés chimiques servant à cette fin, appelés phéromones, permettent aux individus de communiquer un ou plusieurs processus, notamment la disponibilité pour l’accouplement, la présence d’un intrus ou l’emplacement d’une source de nourriture. De nombreuses espèces de papillons de nuit produisent des phéromones, mais dans la plupart des cas, le phénomène se limiterait à la production de phéromones par les femelles pour attirer les mâles. Des recherches ont toutefois indiqué que les mâles pourraient eux aussi produire des phéromones. Celles-ci joueraient un rôle légèrement différent dans la séquence de l’accouplement, mais leur présence serait souvent essentielle à l’accouplement. La tordeuse des bourgeons de l’épinette (Choristoneura fumiferana), papillon nocturne de la famille des Tortricidés, a une importance économique et écologique considérable dans le Canada atlantique. La défoliation causée par la chenille de cette espèce représente une importante menace pour les forêts de sapin baumier et d’épinettes dans de nombreuses zones infestées. Par conséquent, des recherches considérables ont été menées en vue de trouver des techniques de lutte qui permettraient de réduire les dommages causés par cette espèce. L’une des composantes essentielles de la recherche est l’acquisition de connaissances sur les phéromones utilisées par l’espèce. L’écologie des phéromones femelles est bien comprise, mais l’importance des phéromones mâles était essentiellement inconnue. Nous avons déterminé que la présence des phéromones mâles est importante pour le succès reproducteur. De plus, nous avons établi que ces phéromones sont fort probablement volatiles et peuvent être détectées par les femelles au moyen de leurs antennes. Les présents résultats constituent une composante nouvelle et potentiellement importante de la recherche sur les phéromones de la tordeuse des bourgeons de l’épinette et fournissent des indications précieuses quant à l’importance des phéromones mâles chez d’autres espèces d’importance économique étroitement apparentées à la tordeuse des bourgeons de l’épinette.