Publications du Service canadien des forêts

Effect of pitfall trap depth on epigaeic beetle sampling (Coleoptera: Carabidae and Staphylinidae) in wet forested ecosites in Alberta, Canada. 2018. Hammond, H.E.J.; Langor, D.W.; Hartley, D.J. The Canadian Entomologist 150(6):813-820.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 39565

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.4039/tce.2018.34

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Les paysages semi-aquatiques sont de plus en plus explorés en vue d'un éventuel développement industriel, comme l'extraction du pétrole et du gaz. On sait peu de choses sur les arthropodes (par exemple, les insectes, les araignées et les crustacés) qui vivent dans ces zones et sur la manière dont ils pourraient réagir à la perturbation à long terme de leur habitat. Les pièges qui capturent les arthropodes à la surface du sol sont couramment utilisés pour échantillonner les arthropodes dans les forêts. Il est plus difficile d'échantillonner les arthropodes dans les zones plus humides où il y a une matrice poreuse sous la surface, car les arthropodes peuvent être actifs à la fois sur et sous la surface. Les auteurs de cette étude ont examiné l'efficacité de l'échantillonnage par pièges à fosse pour un type d'arthropodes (coléoptères) dans les sites forestiers humides des contreforts inférieurs de l'Alberta, au Canada. En mai 2005, ils ont installé certains pièges à la surface et en ont installé d'autres à 20 ou 30 cm sous la surface. Ils ont compté les coléoptères qu'ils ont piégés dans chaque type de piège et ont déterminé combien d'espèces différentes ils ont capturées au cours de l'été. Leurs résultats suggèrent qu'il n'y a aucun avantage à utiliser des pièges à fosse profonde en plus des pièges de surface pour échantillonner les coléoptères dans les peuplements forestiers humides.