Publications du Service canadien des forêts

The effects of patch harvesting and site preparation on ground beetles (Coleoptera, Carabidae) in yellow birch dominated forests of southeastern Quebec. 2005. Klimaszewski, J.; Langor, D.W.; Work, T.T.; Pelletier, G.; Hammond, H.E.J.; Germain, C. Can. J. For. Res. 35: 2616-2628.

Année : 2005

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 39549

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/X05-170

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

Les auteurs ont étudié les impacts de l’augmentation de la dimension et du nombre de trouées laissées par la récolte de bois et les effets de la préparation de terrain sur la richesse en espèces et la composition des communautés de carabes (Coléoptères : Carabidae) à l’aide de pièges-fosses. Cette étude a été réalisée dans les forêts de l’est du Canada dominées par le bouleau jaune en début de succession. Les captures de tous les types de carabes, les spécialistes de la forêt et les généralistes, étaient généralement plus élevées dans les parcelles témoins non coupées que dans les traitements. La capture de spécialistes des habitats ouverts était généralement plus faible dans les parcelles témoins que dans les traitements. Bien que cet effet ne soit pas significatif, le scarifiage avait communément tendance à réduire la capture des spécialistes de la forêt et des généralistes. Les mesures de similarité de Bray-Curtis et l’ordination non paramétrique multidimensionnelle des décomptes indiquaient que la composition des assemblages de carabes était plus affectée par la récolte que par le scarifiage. La variation dans la composition des espèces de carabes était consistante avec l’augmentation de la dimension des trouées et correspondait à la désignation a priori d’une préférence générale pour un habitat. Les espèces de spécialistes de la forêt étaient confinées aux sites non coupés. Les espèces généralistes étaient largement distribuées dans tous les sites. Les espèces d’habitats ouverts ont surtout été observées dans les coupes à blanc et les trouées-deux. Les espèces hygrophiles étaient invariablement associées aux trouées-deux, aux trouées-quatre et aux coupes à blanc. La récolte par petites trouées est plus favorable au maintien de la structure des assemblages naturels d’arthropodes que les coupes à blanc traditionnelles plus grandes.

Dernière mise à jour :