Publications du Service canadien des forêts

Spatial processes structuring riparian plant communities in agroecosystems: implications for restoration. 2016. Bourgeois, B.; Gonzalez, E.; Vanasse, A.; Aubin, I.; Poulin, M. Ecological Applications 26(7): 2103-2115.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 39502

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1890/15-1368.1

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Le présent document porte sur la manière dont les communautés végétales situées le long ou près des rivières sont touchées par la perturbation anthropique et la restauration ultérieure dans les zones agricoles. Nous avons recueilli des données végétales à partir de 51 sites du bassin versant de la rivière Boyer à l’est de Québec; ceux-ci étaient i) situés le long de la rivière bordée par des fermes et ii) se trouvaient sur un site récemment restauré. Nous avons élaboré trois différents modèles statistiques associant la communauté végétale aux variables permettant de connaître la façon dont la rivière est liée, la direction du courant et le déplacement des graines. Selon les résultats obtenus, la dispersion des graines dans le sens du courant de la rivière en dit bien plus sur la manière dont les communautés végétales sont organisées que le déplacement des graines sur les terres. De plus, ces processus spatiaux étaient pour la plupart liés aux caractéristiques des graines plutôt qu’à leur forme. Compte tenu de ces résultats, nous concluons que s’intéresser à l’ensemble des bassins versants plutôt qu’aux tronçons plus courts éclairerait les processus de prise de décision lors de la planification d’activités de restauration et de conservation. Cela permettrait fort probablement d’améliorer les résultats des activités de restauration dans les zones touchées par l’agriculture.