Publications du Service canadien des forêts

Evaluation of Gridded Precipitation Data and Interpolation Methods for Forest Fire Danger Rating in Alberta, Canada. 2019. Cai, X.; Wang, X.; Jain, P.; Flannigan, M.D. Journal of Geophysical Research: Atmospheres 124(1): 3-17.

Année : 2019

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 39492

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1029/2018JD028754

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

La Méthode canadienne de l’indice forêt météo (IFM) est la méthode de calcul essentielle du danger d’incendie au Canada ainsi que dans plusieurs autres régions du monde. L’interpolation spatiale des précipitations quotidiennes, l’une des composantes de la Méthode IFM, s’est révélée être un enjeu essentiel de l’obtention d’une mesure précise du danger d’incendie dans les régions où les stations météorologiques n’étaient pas nombreuses. Dans cette étude, nous avons comparé la CaPA (Canadian Precipitation Analysis) quadrillée avec les méthodes d’interpolation conventionnelles et géographiques afin d’obtenir la meilleure évaluation du danger d’incendie en Alberta, au Canada. Nos résultats montrent que la méthode de régression de Kriging est la méthode la plus performante lorsque les estimations de la CaPA ont été utilisées comme covariable. La CaPA seule était une méthode moyennement performante, sauf dans les régions couvertes par un radar Doppler d’une portée de 120 km. La méthode Kriging normale, la méthode de régression de Kriging avec altitude et la méthode de lissage par plans affinés ont aussi été des méthodes performantes.

Dernière mise à jour :