Publications du Service canadien des forêts

Demand for nonprovisioning ecosystem services as a driver of change in the Canadian boreal zone. 2018. Lamothe, K.A.; Dong, R.; Senar, O.; Teichert, S.; Creed, I.F.; Kreutzweiser, D.P.; Schmiegelow, F.K.A.; Venier, L.A. Environmental Reviews: https://dx.doi.org/10.1139/er-2018-0065.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 39488

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/er-2018-0065

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Le présent article fait partie d’une série d’articles portant sur une analyse de scénario et la gestion du risque concernant le développement naturel de la région boréale du Canada. Ce travail a été mené dans le cadre du projet Boréal 2050 appuyé par le CRSNG dans lequel RNCan et le SCF ont joué un rôle essentiel. Le projet Boréal 2050 s’appuie sur les dernières études de Ressources naturelles Canada relatives à l’état de la région boréale, publiées dans des examens environnementaux. L’une des principales conséquences de cette question précise a été de reconnaître qu’il était nécessaire de définir un cadre de travail pour prédire les effets cumulatifs des activités d’extraction des ressources naturelles qui intègre clairement l’incertitude liée aux changements climatiques. Le projet Boréal 2050 répond à ces besoins. Le projet Boréal 2050 définit les effets cumulatifs comme le risque de ne pas atteindre les objectifs de la politique sur la gestion durable des ressources dans la région boréale. Nous évaluons le risque des effets cumulatifs sur l’écosystème boréal grâce à des outils reconnus à l’échelle internationale. Le présent article s’intéresse au fait que le public exige le non-approvisionnement d’écoservices comme élément déclencheur des changements dans la région boréale. Nous examinons les éléments justifiant cette exigence puis présentons des scénarios futurs dans lesquels ces exigences augmentent, diminuent et n’évoluent pas. C’est donc un précurseur à une analyse de la gestion du risque pour la région boréale dans laquelle cet élément déclencheur sera intégré.

Dernière mise à jour :