Publications du Service canadien des forêts

Accurate dating of spruce budworm infestation using tree growth anomalies. 2003. Simard, M.; Payette, S. Ecoscience 10(2) 204-216.

Année : 2003

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 39476

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

L'alimentation de la tordeuse des bourgeons de l'épinette cause des déformations des tiges et des branches qui altèrent d'une façon permanente l'architecture des arbres hôtes et qui sont facilement reconnaissables plusieurs années après la défoliation. La datation des anomalies de croissance associées à la tordeuse, grâce à l'analyse des cernes annuels, offre un nouveau moyen de reconstituer les infestations récentes de ce défoliateur. Nous avons testé cette méthode dendro-architecturale dans les pessières noires à lichens les plus méridionales de l'Est de l'Amérique du Nord, qui ont été affectées par la tordeuse des bourgeons de l'épinette de 1976 à 1985. Dans ces peuplements ouverts, les épinettes noires moribondes supportent de grandes quantités du lichen épiphyte Bryoria disposé en patrons de recouvrement inhabituels, un phénomène appelé dépérissement de l'épinette noire. Puisque Bryoria est confiné aux parties mortes et déformées des arbres, nous avons émis l'hypothèse que ce lichen ne colonise que les parties des arbres qui ont été défoliées par la tordeuse. Pour vérifier cette hypothèse, nous avons daté : i) trois types d'anomalies de croissance associées à l'alimentation de la tordeuse (mort de bourgeons terminaux, mort d'axes et réitération, c'est-à-dire production de têtes surnuméraires et de pousses adventives) et ii) l'étendue maximale de Bryoria sur les tiges et les branches de trois épinettes noires affichant des patrons de recouvrement lichéniques différents. Tous les arbres ont montré des pics d'anomalies de croissance pendant les périodes connues d'activité de la tordeuse des bourgeons de l'épinette. De plus, Bryoria était presque exclusivement situé sur les entrenoeuds qui avaient été défoliés par la tordeuse. Un modèle est également proposé pour expliquer les différents patrons de recouvrement lichénique observés. La datation des anomalies de croissance des arbres (mort de bourgeons terminaux) offre une meilleure résolution dans le temps et l'espace que les patrons de croissance radiale pour déterminer la première année de défoliation.

Dernière mise à jour :