Publications du Service canadien des forêts

The dual life of ichnovirus. 2019. Darboux, I.; Cusson, M.; Volkoff, A.-N. Current Opinion in Insect Science 32: 47-53.

Année : 2019

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 39431

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1016/j.cois.2018.10.007

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

Les ichnovirus (IV) sont des virus mutualistes à ADN double brin contribuant de façon considérable à la réussite du parasitisme de milliers d’espèces de guêpes endoparasitoïdes. Les particules d’IV sont produites exclusivement dans l’appareil reproducteur de la guêpe femelle. Elles sont co-injectées avec l’œuf parasitoïde dans les chenilles hôtes lors du processus de parasitisme. L’expression de gènes viraux par des cellules hôtes infectées entraîne un état immunosuppresseur et un retard de développement de l’hôte, deux pathologies essentielles au bon développement de l’œuf et de la larve de la guêpe. L’ichnovirus est l’un des deux genres reconnus de la famille des polydnaviridés (polydnavirus ou PDV), l’autre étant le bracovirus (BV) associé aux guêpes braconides. Les IV sont associés à des guêpes de la famille des Ichneumonidés appartenant aux sous-familles Campopleginae et Banchinae; les tentatives d’identification de particules d’IV dans d’autres sous-familles d’Ichneumonidés ont échoué à ce jour. Des études fonctionnelles ciblant des gènes d’IV exprimés chez des hôtes parasités, ainsi que des recherches sur les mécanismes moléculaires responsables de la morphogenèse virale chez la guêpe femelle, ont permis de mieux comprendre la biologie de ces virus atypiques.

Dernière mise à jour :