Publications du Service canadien des forêts

Measuring 30 years of improvements to aquatic connectivity in the Greater Toronto area. 2018. Choy, M.; Lawrie, D.; and Edge, C.B. Aquatic Ecosystem Health & Management 21(3): 342–351.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 39424

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : https://doi.org/10.1080/14634988.2018.1497400

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

Les obstacles présents dans les cours d’eau (p. ex. barrages, déversoirs, franchissements routiers) fragmentent l’habitat aquatique et empêchent les déplacements des poissons en amont, ce qui nuit à la capacité des poissons de réaliser les étapes critiques de leur cycle vital, d’accéder à l’habitat essentiel et de se disperser parmi les populations locales. Des mesures d’atténuation ont permis d’améliorer la connectivité de l’habitat aquatique dans une certaine mesure, mais il est difficile de mesurer l’amélioration globale de la connectivité sans de coûteuses évaluations sur le terrain à long terme. L’élaboration d’indices spatialement explicites de la connectivité de l’habitat permet d’évaluer la connectivité actuelle des cours d’eau et de quantifier les améliorations apportées par les projets d’atténuation antérieurs. Nous avons combiné une liste de projets d’atténuation des obstacles dans les cours d’eau qui ont été réalisés dans cinq bassins versants de la région de Toronto (Ontario, Canada) de 1987 à 2016 (obstacles atténués) et un inventaire déjà établi de tous les obstacles présents dans les cours d’eau en 2016 (obstacles actuels). L’amélioration cumulative de la connectivité a été mesurée pour les poissons potadromes (qui restent dans les affluents) et diadromes (qui se déplacent entre les affluents et les lacs) à l’aide de l’indice de connectivité dendritique. La connectivité aquatique s’est améliorée de 0 à 14,5 % pour les espèces diadromes et de 0,1 à 4,4 % pour les espèces potadromes dans les cinq bassins versants étudiés. Certaines variations de l’amélioration entre les bassins versants peuvent vraisemblablement être attribuées aux différences de stratégies de migration dans les bassins versants et à l’importance historique accordée à l’atténuation des obstacles dans les cours d’eau au profit des espèces migratrices de salmonidés.

Résumé en langage clair et simple

Les barrages, les franchissements routiers, les déversoirs et les autres structures anthropiques ont considérablement fragmenté les écosystèmes aquatiques, ce qui empêche les déplacements des poissons en amont et en aval. Des projets de remise en état ont mis l’accent sur la restauration de la connectivité dans les systèmes aquatiques en éliminant les obstacles ou en les atténuant grâce à l’installation de structures permettant le passage des poissons. Il est difficile d’évaluer le succès de ces projets de restauration de la connectivité dans l’ensemble du réseau de cours d’eau, car il faut connaître en détail les effets cumulatifs de tous les obstacles du ce réseau. Dans le cadre de la présente étude, nous appliquons un indice spatialement explicite de connectivité qui évalue les effets cumulatifs de tous les obstacles présents dans cinq cours d’eau de Toronto à deux moments différents (1987 et 2016) afin de déterminer dans quelle mesure les projets d’atténuation des obstacles au cours des 30 dernières années ont contribué à améliorer la connectivité. Nous constatons que l’amélioration a varié dans les cinq cours d’eau, et attribuons la plus grande partie de cette variation aux mesures d’atténuation visant à rétablir la connectivité pour les salmonidés migrateurs ou à la conservation des quelques habitats de très grande qualité qui demeurent à Toronto. L’indice de connectivité fournit une mesure quantitative pour évaluer le succès des activités de restauration de l’habitat; les résultats obtenus sont utilisés pour envisager le retrait de la communauté urbaine de Toronto de la liste des secteurs préoccupants des Grands Lacs. L’article a été fourni sur invitation pour un numéro spécial sur la situation du secteur préoccupant de la communauté urbaine de Toronto.

Dernière mise à jour :