Publications du Service canadien des forêts

Monochamus species from different continents can be effectively detected with the same trapping protocol. 2018. Boone, C.K.; Sweeney, J.D.; Silk, P.J.; Hughes, C.C.; Webster, R.P.; Stephen, F.; MacLauchlan, L.; Bentz, B.; Drumont, A.; Zhao, B.; Berkvens, N.; Casteels, H.; Gregoire, J.C. Journal of Pest Science

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 39423

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI :  https://doi.org/10.1007/s10340-018-0954-4

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Le flétrissement du pin représente l’une des plus graves menaces qui pèsent sur les forêts de conifères partout dans le monde. Le nématode du pin (PWN; Bursaphelenchus xylophilus), agent de la maladie, est principalement transmis par des Cérambycidés du genre Monochamus Dejean dans son aire d’indigénat (Amérique du Nord) et ses aires d’introduction (Japon, Chine, Corée, Taïwan, Portugal). Malgré une réglementation stricte en matière d’importation et de rigoureuses mesures phytosanitaires, les registres d’interception montrent que le PWN et les espèces du genre Monochamus continuent d’être transportés partout dans le monde. Depuis l’introduction du PWN et de ses vecteurs au Portugal à la fin des années 1990, de vastes programmes de surveillance sont menés dans l’Union européenne, au moyen d’appâts et de pièges mis au point et testés au niveau local. Le système de piégeage élaboré en Europe et utilisé dans le cadre de la présente étude se composait d’appâts Crosstrap® et Galloprotect Pack®. Ces systèmes ont été installés dans deux emplacements aux États-­Unis, deux emplacements au Canada et un emplacement en Chine pour évaluer leur capacité de détection des espèces du genre Monochamus exotiques en Europe. Un grand nombre de M. carolinensis, de M. mutator, de M. notatus, de M. s. scutellatus, de M. clamator et de M. titillator ont été piégés en Amérique du Nord, et un grand nombre de M. alternatus ont été piégés en Chine. Les systèmes de piégeage mis au point en Europe aux fins de détection des espèces européennes du genre Monochamus sont également efficaces pour la détection de nombreuses espèces exotiques du genre Monochamus et pourraient être utilisés comme outils de détection précoce dans les ports et les autres sites associés à un risque élevé d’introduction.

Résumé en langage clair et simple

Le nématode du pin, agent du flétrissement du pin, maladie menaçant gravement des forêts d’Europe et d’Asie, peut avoir pour vecteurs des longicornes du genre Monochamus indigènes d’Amérique du Nord. Nous avons mis à l’essai un piège avec attractif aux États-Unis et au Canada pour déterminer son efficacité pour la détection des espèces nord-américaines du genre Monochamus, dans l’éventualité où celles-ci étaient accidentellement introduites en Europe dans du bois utilisé pour emballer des marchandises importées. Ce système de piégeage a capturé de nombreux individus de six espèces de Monochamus et serait donc très utile comme outil de détection précoce dans les ports et autres sites à haut risque en Europe.