Publications du Service canadien des forêts

Global trait–environment relationships of plant communities. 2018. Bruelheide, H.; Dengler, J.; Purschke, O.; Lenoir, J.; Jiménez-Alfaro, B.; Hennekens, S.M.; Botta-Dukát, Z.; Chytrý, M.; Field, R.; Jansen, F.; Kattge, J.; Pillar, V.D.; Schrodt, F.; Mahecha, M.D.; Peet, R.K.; Sandel, B.; van Bodegom, P.; Altman, J.; Alvarez-Dávila, E.; Arfin Khan, M.A.S.; Attorre, F.; Aubin, I.; Baraloto, C.; Barroso, J.G.; Bauters, M.; Bergmeier, E.; Biurrun, I.; Bjorkman, A.D.; Blonder, B.; Čarni, A.; Cayuela, L.; Černý, T.; Cornelissen, J.H.C.; Craven, D.; Dainese, M.; Deroire, G.; De Sanctis, M.; Díaz, S.; Doležal, J.; Farfan-Rios, W.; Feldpausch, T.R.; Fenton, N.J.; Garnier, E.; Guerin, G.R.; Gutiérrez, A.G.; Haider, S.; Hattab, T.; Henry, G.; Hérault, B.; Higuchi, P.; Hölzel, N.; Homeier, J.; Jentsch, A.; Jürgens, N.; Kącki, Z.; Karger, D.N., Kessler, M.; Kleyer, M.; Knollová, I.; Korolyuk, A.Y.; Kühn, I.; Laughlin, D.C.; Lens, F.; Loos, J.; Louault, F.; Lyubenova, M.I.; Malhi, Y.; Marcenò, C.; Mencuccini, M.; Müller, J.V.; Munzinger, J.; Myers-Smith, I.H.; Neill, D.A.; Niinemets, Ü.; Orwin, K.H.; Ozinga, W.A.; Penuelas, J.; Pérez-Haase, A.; Petřík, P.; Phillips, O.L.; Pärtel, M.; Reich, P.B.; Römermann, C.; Rodrigues, A.V.; Sabatini, F.M.; Sardans, J.; Schmidt, M.; Seidler, G.; Espejo, J.E.S.; Silveira, M.; Smyth, A.; Sporbert, M.; Svenning, J.-C.; Tang, Z.; Thomas, R.; Tsiripidis, I.; Vassilev, K.; Violle, C.; Virtanen, R.; Weiher, E.; Welk, E.; Wesche, K.; Winter, M.; Wirth, C.; Jandt, U. Nature Ecology and Evolution 2: 1906-1917.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 39415

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1038/s41559-018-0699-8

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Le présent article étudie le rapport entre les caractéristiques d’une espèce de plante à l’échelle de son association, appelées caractères fonctionnels, et les conditions environnementales. L’expression de ces caractéristiques peut varier à l’échelle locale, en fonction de la nature des perturbations ou du stade de succession et, à plus grande échelle, en fonction des conditions climatiques et du type de sol. La diversité des caractéristiques est définie comme l’ensemble des caractères coexistant au sein d’une association. Si elle existe dans certaines conditions, elle aide les scientifiques à prédire les réactions d’un écosystème donné en cas de changements environnementaux. Les caractères des plantes ont été analysés et cartographiés pour évaluer les tendances à l’échelle des associations et la diversité des caractères à l’échelle mondiale. Une base de données (sPlot) a été créée aux fins de réalisation de ces analyses. Elle regroupe les données relatives à plus de 36 000 espèces réparties sur 1,1 million de parcelles de végétation, démontrant environ 18 caractères importants pour la santé et la survie de ces plantes. Les résultats de l’étude démontrent que les tendances de caractères observées à l’échelle mondiale sont, au sein d’une association, déterminées essentiellement par la hauteur de la plante et certaines caractéristiques des feuilles, importantes pour l’acquisition de ressources. La corrélation entre ces tendances et les facteurs liés au sol et aux conditions climatiques est cependant faible. Les corrélations les plus fortes avec les conditions climatiques ont en fait été observées pour les caractéristiques sans lien avec la hauteur de la plante ou l’acquisition des ressources. Cette observation suggère que la diversité des caractères fonctionnels peut être élevée à l’échelle locale, mais est vraisemblablement liée à d’autres facteurs que le type de sol ou les conditions climatiques à l’échelle mondiale. La présente étude est l’une des premières à évaluer la composition des caractères entre différentes associations à si grande échelle.