Publications du Service canadien des forêts

Disentangling variables that influence growth response of balsam fir regeneration during a spruce budworm outbreak. 2018. Nie, Z.; MacLean, D.A.; Taylor, A.R. Forest Ecology and Management 433: 13-23.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 39407

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1016/j.foreco.2018.10.050

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

Diverses variables peuvent influer sur l’accroissement en hauteur de la régénération du sapin baumier (Abies balsamea (L.) Mill.) durant une infestation de la tordeuse des bourgeons de l’épinette (Choristoneura fumiferana Clem.), notamment la défoliation, la concurrence de la végétation au sol, le degré d’ouverture du couvert forestier, la hauteur de la régénération et le type de peuplement. Pour démêler les effets interactifs de ces variables sur l’accroissement en hauteur de la régénération, nous avons échantillonné 36 parcelles dans deux régions qui diffèrent par leur climat, leur végétation et la gravité de l’infestation de la tordeuse. Nous nous sommes servis de modèles linéaires à effets mixtes pour analyser les effets de ces cinq variables sur l’accroissement en hauteur de la régénération du sapin baumier. Dans les parcelles situées à Amqui (début de défoliation), l’interaction « défoliation cumulative × hauteur de la régénération × pourcentage de feuillus » a eu un effet significatif sur l’accroissement en hauteur de la régénération. La défoliation a réduit significativement l’accroissement en hauteur de la régénération lorsque celle ci avait une hauteur de plus de 30 cm dans les parcelles de résineux et les parcelles de forêt mixte, mais la régénération de hauteur inférieure à 30 cm dans ces parcelles et toute la régénération dans les parcelles de feuillus ont subi une légère défoliation, qui n’a pas réduit leur accroissement en hauteur. Les résultats étaient encore plus complexes pour les parcelles situées sur la Côte Nord (défoliation avancée) puisqu’ils ont montré trois interactions entre trois variables qui ont eu un effet significatif sur l’accroissement en hauteur de la régénération : « hauteur × pourcentage de feuillus × couverture de la végétation au sol », « pourcentage de feuillus × degré d’ouverture du couvert forestier × défoliation cumulative » et « pourcentage de feuillus × couverture de la végétation au sol × défoliation cumulative ». Dans toutes les parcelles de résineux, l’ouverture du couvert était supérieure à 25 %, et l’accroissement en hauteur de la régénération diminuait considérablement avec l’augmentation de la défoliation cumulative, peu importe le degré de couverture de la végétation au sol. Par contre, dans les parcelles mixtes et les parcelles de feuillus, l’ouverture du couvert était inférieure à 25 %, et l’accroissement en hauteur de la régénération augmentait ou diminuait légèrement avec l’augmentation de la défoliation cumulative. Nos résultats montrent que les variables qui influent sur l’accroissement en hauteur de la régénération ont des effets interactifs étonnamment complexes.

Résumé en langage clair et simple

Cette étude examine comment la défoliation causée par la tordeuse des bourgeons de l’épinette (Choristoneura fumiferana) influe sur la croissance de la régénération du sapin baumier (Abies balsamea) durant une infestation de la tordeuse. Réalisée sur un échantillon de 36 parcelles de forêt au Québec (Canada) couvrant un éventail de conditions d’infestation de la tordeuse des bourgeons de l’épinette, l’étude montre que la défoliation causée par ce ravageur a eu un effet négatif significatif sur la croissance de la régénération du sapin baumier, mais que cet effet variait considérablement en fonction du stade d’infestation, de la hauteur de la régénération, de la composition en essences de l’étage dominant et du degré d’ouverture du couvert forestier. Nos résultats révèlent la complexité de la dynamique de la régénération forestière après une perturbation et soulignent la nécessité de comprendre comment la régénération réagit à une infestation de la tordeuse des bourgeons de l’épinette, car cette compréhension est essentielle pour prédire la composition future des peuplements en régénération et planifier l’aménagement efficace des forêts durant les infestations de la tordeuse.

Dernière mise à jour :