Publications du Service canadien des forêts

Cross‐scale effects of spruce budworm outbreaks on boreal warblers in eastern Canada. 2018. Drever, M.C.; Smith, A.C.; Venier, L.A.; Sleep, D.J.H.; MacLean, D.A. Ecology and Evolution 8(15): 7334-7345.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 39362

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1002/ece3.4244

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Les infestations d’insectes constituent d’importantes perturbations naturelles ayant une incidence sur les communautés d’oiseaux forestiers, en affectant directement leur réserve alimentaire ou en changeant indirectement la composition végétale des canopées forestières. Une analyse des corrélations entre les mesures d’abondance d’oiseaux et d’insectes sur différentes échelles spatiales et diverses périodes de latence peut livrer des enseignements précieux sur les mécanismes sous-jacents. Nous avons mis au point un modèle bayésien hiérarchique pour étudier les corrélations entre les décomptes de huit espèces de parulines tirés du Relevé des oiseaux nicheurs (BBS) mené dans l’est du Canada entre 1966 et 2009, en présence de la tordeuse des bourgeons de l’épinette (Choristoneura fumiferana Clem.) à des échelles locales immédiates et à des échelles régionales décalées dans le temps, comme l’indique l’étendue de la défoliation chez les espèces d’arbres hôtes. Les espèces associées à la tordeuse des bourgeons de l’épinette, à savoir la paruline tigrée (Setophaga tigrina), la paruline à poitrine baie (Setophaga castanea), et la paruline obscure (Oreothlypis peregrina), ont toutes répondu de manière forte et positive aux effets locaux et régionaux. En revanche, les espèces non associées à la tordeuse des bourgeons de l’épinette, à savoir la paruline à gorge orangée (Setophaga fusca), la paruline à tête cendrée (Setophaga magnolia), la paruline du Canada (Cardellina canadensis), la paruline bleue à gorge noire (Setophaga caerulescens), et la paruline verte à gorge noire (Setophaga virens) ont uniquement répondu aux effets régionaux de façon variée dans l’est du Canada. Les réponses complexes des oiseaux forestiers aux infestations d’insectes comprennent des réponses numériques accrues à la réserve alimentaire et des réponses à plus long terme aux changements de structure et de composition forestières. Ces effets peuvent varier en fonction des échelles spatiales et peuvent être pris en compte dans les modèles hiérarchiques de population, qui eux-mêmes peuvent servir à distinguer les tendances communes des données lors de l’examen des facteurs de la dynamique de population tels que la gestion forestière ou les changements climatiques. .

Dernière mise à jour :