Publications du Service canadien des forêts

A Review of the Intact Forest Landscape Concept in the Canadian boreal forest: Its History, Value and Measurement. 2018. Venier, L.A.; Walton, R.; Thompson, I.D.; Arsenault, A.; Titus, B.D. Environmental Reviews: https://www.doi.org/10.1139/er-2018-0041.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 39361

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/er-2018-0041

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

La mesure de la régression de la superficie forestière mondiale, en particulier les forêts ayant subi relativement peu de perturbations humaines, permet d’évaluer les progrès réalisés en matière de conservation forestière à l’échelle mondiale. La conscience mondiale s’est emparée de la notion d’importance des paysages forestiers intacts. Nous présentons brièvement l’évolution du concept de paysage forestier intact et expliquons en quoi il s’agit désormais d’une définition opérationnelle employée comme mesure régionale et mondiale de la conservation forestière. Nous distinguons le concept de paysage forestier intact de sa définition opérationnelle. Aux fins du présent article, le sigle PFI désignera la définition opérationnelle alors que l’expression « paysages forestiers intacts » désignera le concept. Nous dressons un tableau de la science qui soutient l’importance des paysages forestiers intacts dans un contexte boréal canadien et analysons les problèmes que posent l’utilisation d’une définition opérationnelle standard pour la mesure et la promotion de la conservation forestière aux échelles régionale et mondiale. Nous avons découvert de nombreux arguments en faveur de la protection de vastes paysages forestiers intacts dans le contexte de la forêt boréale canadienne, notamment la conservation de la biodiversité, les processus écologiques et les services écosystémiques, les valeurs d’existence, l’application du principe de précaution et le besoin de repères scientifiques.

Dernière mise à jour :