Publications du Service canadien des forêts

Expression profiles of 14 small heat shock protein (sHSP) transcripts during larval diapause and under thermal stress in the spruce budworm, Choristoneura fumiferana (L.). 2018. Quan, G.; Duan, J.; Fick, W.; Kyei-Poku, G.; Candau, J.-N. Cell Stress Chaperones:10.1007/s12192-018-0931-0.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 39357

La langue : Anglais

Disponibilité : Non disponible (cliquer pour plus de détails)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1007/s12192-018-0931-0

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

La diapause est une stratégie importante adoptée par certaines espèces d’insectes pour survivre à des conditions environnementales défavorables, notamment aux faibles températures lorsqu’ils hivernent par climat froid. De nombreuses études ont indiqué que l’expression accrue de protéines de choc thermique durant la diapause renforce la tolérance thermique des insectes. Toutefois, la relation entre les petites protéines de choc thermique (sHsp) et la diapause n’est pas claire ou est méconnue. Dans la présente étude, nous avons analysé les niveaux de transcrits de 14 gènes de sHsp chez la tordeuse des bourgeons de l’épinette (Choristoneura fumiferana), qui constitue le principal ravageur de l’épinette et du sapin au Canada, durant la pré-diapause, la diapause, et la post-diapause dans des conditions normales d’élevage et à la suite d’un choc thermique. Ces profils d’expression complexes nous amènent à suggérer que la plupart des gènes de sHsp participent au processus de la diapause et qu’ils peuvent jouer plusieurs rôles importants dans les différentes phases de ce processus.